Évaluer les progrès vers les objectifs du Millénaire pour le développement et au-delà

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il est essentiel de renforcer les systèmes d’enregistrement et de statistiques d’état civil pour suivre la progression des pays vers les objectifs du Millénaire pour le développement et d’autres objectifs sanitaires. Ces données sont indispensables pour l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes et pour l’identification des besoins sanitaires essentiels.

« L’enregistrement des événements d’état civil (naissances, décès et causes des décès) est capital, tant pour les individus que pour les sociétés », a déclaré le Dr Shin Young-soo, Directeur du Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental. « Les données obtenues par ces systèmes sont indispensables pour déterminer la plupart des indicateurs relatifs aux objectifs du Millénaire pour le développement. »

L’OMS invite instamment les États Membres à renforcer leurs systèmes de données d’état civil et à collaborer plus étroitement dans ce domaine en s’intéressant tout particulièrement aux courbes de fertilité, de mortalité et de santé. Ces indicateurs sont essentiels pour surveiller la charge de morbidité dans la population d’un pays. La pertinence de données fiables pour de nombreux secteurs, comme celui de la santé, de la sécurité sociale et de l’éducation, rend la collaboration capitale.

« Des données dignes de foi constituent également une base probante pour des interventions prioritaires et l’allocation des ressources », a expliqué le Dr Shin. De meilleures méthodes de collecte de données faciliteront par ailleurs le suivi des objectifs relatifs à l’équité et des progrès obtenus vers la couverture sanitaire universelle – objectif commun des États Membres et de l’OMS dans la Région. « Le secteur de la santé lui même doit disposer de données fiables pour identifier les menaces sanitaires émergentes pour les groupes les plus vulnérables. »

L’OMS a élaboré un plan d’action régional avec d’autres partenaires dans le but de mettre en place dans l’ensemble de la Région, avant fin 2020, des systèmes d’enregistrement et de statistiques d’état civil fonctionnant correctement. L’OMS apporte aux pays une assistance technique pour leur permettre d’atteindre cet objectif. En 2010, l’Organisation a réalisé une rapide évaluation des systèmes de données dans les États Membres pour déterminer leurs capacités et leurs exigences. Le prochain examen réalisé par l’OMS (2013) des stratégies relatives aux systèmes de santé dans la Région permettra également d’identifier ces systèmes de données comme les principaux domaines nécessitant davantage d’aide.

« Nous reconnaissons que ces systèmes sont essentiels dans le programme de développement de l’après-2015 », a conclu le Dr Shin. « Des experts demandent que l’on révolutionne les systèmes de données pour nous permettre d’atteindre les plus vulnérables et faire en sorte qu’aucun groupe ne soit laissé de côté. »

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

M. Mark Landry
Chef de l’équipe « Information, données factuelles et recherche pour la santé »
Tél. : +632 528 9835
Courriel : landrym@wpro.who.int

M. Nikhil Ray
Analyste en communication
Tél. : +632 528 8001
Courriel : rayn@wpro.who.int

Partager