La Région du Pacifique occidental est en passe d’atteindre l’étape de 2012 dans la lutte contre l’hépatite B

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a bon espoir que la Région du Pacifique occidental atteindra l’étape visée en 2012, c'est-à-dire réduire à moins de 2 % la prévalence de l'infection par le virus de l'hépatite B chez les enfants de cinq ans et plus.

En s’adressant à l’organe directeur de l’OMS, le Dr Shin Young-soo, Directeur régional de l’OMS pour le Pacifique occidental, a déclaré que « les États Membres peuvent être fiers du fait que la Région dans son ensemble – et au moins 30 États et Territoires de la Région pris individuellement – va probablement atteindre l’étape de 2012. »

Le Dr Shin a présenté un rapport au Comité régional du Pacifique occidental sur les efforts consentis pour lutter contre les maladies mortelles à prévention vaccinale, notamment l’hépatite B, la rougeole et la poliomyélite, en vue de l'élimination de ces maladies. Le Comité régional se réunit à Hanoï du 24 au 28 septembre pour faire le point sur les activités de l’OMS dans la Région et pour déterminer les futures orientations de la politique sanitaire.

Compte tenu de cette avancée, le groupe consultatif technique du Programme élargi de vaccination de la Région et le groupe-ressource d’experts sur l’hépatite B ont recommandé de fixer à 2017 l’objectif de réduire à moins de 1 % les taux d'infection par le virus de l'hépatite B.

L’hépatite B est une infection virale qui s’attaque au foie et peut entraîner une maladie aiguë et chronique. Le virus est transmis lors de relations sexuelles, d’une transfusion sanguine, de la réutilisation d’aiguilles et de seringues contaminées, ou à la naissance, par transmission de la mère à l’enfant.

Le Comité régional a aussi discuté de la flambée de poliomyélite qui s’est déclarée en Chine en 2011 à la suite de l’importation d’un poliovirus sauvage du Pakistan. La Chine a pris des mesures rapides et vigoureuses pour riposter à cette flambée, ce qui a permis d’interrompre la transmission moins de six mois après la survenue du premier cas de poliomyélite, préservant ainsi le statut de Région indemne de poliomyélite.

Le Dr Shin a indiqué également que la Région était en bonne voie d’éliminer la rougeole. Le nombre de cas de rougeole dans la Région et dans la plupart des pays n’a jamais été aussi bas et dans près de 32 des 37 États et Territoires de la Région la transmission du virus rougeoleux endémique, est probablement interrompue.

Dans le Plan d’action mondial pour les vaccins, approuvé par les États Membres à l’Assemblée mondiale de la Santé de mai 2012, il est souligné que les objectifs d’élimination de la rougeole et d’éradication de la poliomyélite ne pourront être atteints que par l'obtention et le maintien d'une couverture vaccinale importante et équitable. « Atteindre chaque communauté, en s’attachant tout particulièrement à atteindre les communautés mal desservies, est notre prochain pas en avant, » a conclu le Dr Shin.

Pour toute information complémentaire ou demande d'interview, veuillez contacter :

Mme Marilu Lingad, Bureau de l'information du public de l'OMS Téléphone portable (Viet Nam) :+84 (0)1272643638 Téléphone portable (Philippines) : +63 908 891 4532 Courriel : lingadm@wpro.who.int

M. Timothy O'Leary, Responsable de l'information du public de l'OMS Téléphone portable (Viet Nam) : :+(84) (0)1252093845 Téléphone portable (Philippines) : +63 908 886 8738 Courriel : olearyt@wpro.who.int

Partager