L’OMS demande des investissements stratégiques contre le VIH pour mettre un terme aux nouvelles infections

Aujourd’hui, le Dr Shin Young-soo, Directeur régional de l’Organisation mondiale de la Santé pour le Pacifique occidental, a exhorté les États Membres de la Région à traduire leurs engagements en actes par l'accélération de la mise en œuvre des interventions de lutte contre le VIH convenues en 2011 lors d’une réunion de haut niveau.

« Les engagements politiques pris par les pays à la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies, en 2011 pour atteindre d'ici 2015 les cibles ambitieuses en matière de lutte contre le VIH n’ont toujours pas abouti à une augmentation des ressources permettant d’atteindre ces cibles », a déclaré le Dr Shin.

Le Dr Shin a présenté un rapport au Comité régional du Pacifique occidental, organe directeur de l’OMS dans la Région, sur l'état d'avancement de la mise en œuvre de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida (2011-2015).

Certains pays ont pris l’initiative d’actions efficaces dans le secteur de la santé, telles l’élaboration de stratégies nationales contre le VIH, un meilleur accès aux services de conseils et de dépistage, et l’administration à plus grande échelle des traitements antirétroviraux. Cela dit, le Dr Shin a averti de l'existence d'un réel danger de voir les acquis de ces dernières années remis en question par la diminution des ressources, qui oblige une majorité de pays à dépendre principalement de financements externes pour la prévention du VIH et les soins aux porteurs du virus.

Selon le Dr Shin, « De nouvelles approches stratégiques et programmatiques doivent être adoptées pour développer la volonté politique, l’autonomisation des pays et l’implication des communautés et pour étendre la prévention et les thérapies antirétrovirales ».

Ces interventions consistent à :

  • élargir la couverture des interventions globales au sein des populations très vulnérables pour prévenir de nouvelles infections à VIH et garantir un traitement précoce ;
  • renouveler les mesures prises pour assurer durablement l’accès universel aux traitements antirétroviraux et à des soins de qualité ;
  • s’engager à éliminer la transmission mère-enfant du VIH et de la syphilis congénitale ;
  • intégrer les services liés au VIH dans le système de santé général pour pérenniser l’extension des actions contre le VIH ;
  • renforcer les systèmes de lutte contre les infections sexuellement transmissibles qui sont liés à des stratégies exhaustives de prévention du VIH.

Plus de 90 % des personnes vivant avec le VIH dans la Région sont originaires du Cambodge, de la Chine, de la Malaisie, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et du Viet Nam. Les groupes à haut risque – professionnels du sexe, hommes ayant des rapports homosexuels et consommateurs de drogues injectables – continuent d’alimenter l’épidémie de VIH. Les Philippines font partie des quelques pays dans le monde où l’incidence des infections à VIH est à la hausse.

« Les infections à VIH resteront endémiques au sein des populations les plus touchées pendant de nombreuses décennies et il en résultera un coût accru pour la santé publique et l’économie », indique le Dr Shin. « Les pays doivent désormais procéder à des investissements stratégiques dans la lutte contre le VIH pour empêcher de nouvelles infections. »

En 2010, on estimait que 1,3 million d’adultes et d’enfants vivaient avec le VIH dans la Région du Pacifique occidental, ce qui correspond à un taux de prévalence de 0,1 %. Le nombre de nouvelles infections est passé de 150 000 par an en 2001 à 130 000 en 2010. Le nombre annuel de décès liés au sida est passé de 33 000 en 2001 à 80 000 en 2010, mais il s’est stabilisé au cours des quatre dernières années.

Pour toute information complémentaire ou demande d'interview, veuillez contacter :

Mme Marilu Lingad, Bureau de l'information du public de l'OMS Téléphone portable (Viet Nam) :+84 (0)1272643638 Téléphone portable (Philippines) : +63 908 891 4532 Courriel : lingadm@wpro.who.int

M. Timothy O'Leary, Responsable de l'information du public de l'OMS Téléphone portable (Viet Nam) :+(84) (0)1252093845 Téléphone portable (Philippines) : +63 908 886 8738 Courriel : olearyt@wpro.who.int

Partager