L’OMS appuie sans réserve le conditionnement simple des cigarettes en Australie

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) continue de soutenir l’Autralie dans sa résistance aux efforts faits par l’industrie du tabac pour éviter le conditionnement simple de ses produits.

« L’Australie a remporté une victoire majeure lorsque sa Cour Suprême a récemment confirmé la nouvelle loi du pays sur le conditionnement simple », a déclaré le Dr Shin Young-soo. « Mais l’industrie intente ailleurs d’autres procédures. La lutte n’est pas terminée, pas plus que la solidarité de l’OMS envers l’Australie. Le Comité régional souligne la nécessité de résister aux ingérences de l’industrie du tabac et de la contrecarrer pour appliquer pleinement la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.

Par conditionnement simple des cigarettes, on entend un conditionnement standardisé imposant de retirer tous les signes constitutifs de la marque – couleur, image, logo des sociétés et autres caractéristiques – et ne permettant aux fabricants de produits d tabac de n’imprimer sur le paquet que le nom de la marque en utilisant une taille, une police de caractères et un emplacement obligatoires, en plus des mises en garde sanitaires, sans omettre les informations sur les éléments toxiques.

L’industrie du tabac exerce des pressions énergiques pour essayer de maintenir ses profits aux dépens de la santé publique. L’Australie est le premier pays à exiger que les produits du tabac soient vendus dans des paquets simples, sans marque. L’industrie aimerait annihiler cette loi avant que d’autres pays ne l’adoptent.

Le Comité régional a examiné les progrès accomplis dans la lutte antitabac dans la Région avec notamment la mise en œuvre par les États Membres du Plan d’action régional sur l’initiative Pour un monde sans tabac dans le Pacifique occidental (2010-2014).

Le tabagisme est l’une des principales causes évitables de décès. Dans le monde, un tiers des fumeurs vivent dans la Région du Pacifique occidental où l’on estime que chaque minute deux personnes meurent de maladies liées à ce fléau.

La prévalence du tabagisme chez les adultes baisse dans 21 des 37 États et Territoires de la Région. En réponse, l’industrie s’attache davantage à inciter les jeunes à consommer du tabac.

En revanche, dans huit États insulaires du Pacifique notamment, on observe une tendance à la hausse en raison de la facilité d’accès et du bas prix des cigarettes. Afin de contrer la recrudescence du tabagisme, le projet OMS de taxation du tabac dans le Pacifique (PTTP) a été lancé récemment pour apporter un appui au niveau des pays dans le but qu’ils augmentent les prix et les taxes sur le tabac et réduisent nettement la consommation, ainsi que le risque correspondant de maladies non transmissibles. Les études montrent que la hausse du prix du tabac par l’élévation des taxes est le moyen le plus efficace et le moins cher pour faire baisser la consommation et inciter les gens à arrêter de fumer.

Le Plan d’action régional fixe la cible d’une réduction de 10 % de la prévalence de la consommation de tabac chez les adultes et les jeunes pour les produits à fumer et sans fumée dans les États Membres avant 2015. Alors que de nombreux États et Territoires du Pacifique ont accompli de grands progrès, le Dr Shin a reconnu qu’il fallait faire davantage d’efforts pour réduire la demande, comme d’augmenter les prix et les taxes sur le tabac et d’utiliser les mises en garde sanitaires illustrées. Le Plan d’action sert aussi de guide pour l’application complète de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac élaborée en réponse à la mondialisation de l’épidémie de tabagisme.

Le Comité régional, qui se réunit tous les ans pour examiner l’action de l’OMS dans le Pacifique occidental, a invité les États Membres à agir fermement pour soutenir :

  • les mesures de réduction de la demande liées au prix et aux taxes sur le tabac,
  • lles politiques d’interdiction totale de fumer à l’intérieur des locaux,
  • es mises en garde sanitaires illustrées,
  • les interdictions de la publicité, de la promotion et du parrainage, y compris en instaurant les conditionnements simples.

Pour en savoir plus ou pour toute demande d’interview, veuillez prendre contact avec :

Mme Marilu Lingad, Bureau de l'information du public de l'OMS Téléphone portable (Viet Nam) : +84 (0)1272643638 Téléphone portable (Philippines) : +63 908 891 4532 Courriel : lingadm@wpro.who.int

M. Timothy O'Leary, Responsable de l'information du public de l'OMS Téléphone portable (Viet Nam) : +84 (0)1252093845 Téléphone portable (Philippines) : +63 908 886 8738 Courriel : olearyt@wpro.who.int

Partager